UNE NUIT POUR 2500 VOIX

L’événement Une nuit pour 2500 voix est terminé. Nous sommes très satisfaits des résultats. Les comptes définitifs de la levée de fonds ne sont pas encore connus précisément mais ils semblent d’ores et déjà répondre aux objectifs fixés sur le plan national. 

Un autre objectif était celui de la sensibilisation. Plus difficile à chiffrer, il ne fait cependant aucun doute que cette mobilisation pour cette première édition fut un réel succès. De nombreuses émissions de radios, beaucoup d’articles de presse et un relais avec nos artistes et associations engagés ont touché énormément de gens sur le plan national.

Nous avons pu constater pour un décideur politique à quel point il est difficile parfois pour lui de savoir ce qui est utile de financer et surtout à quelle hauteur. Cette fois-ci une centaine de chercheurs, des femmes et des hommes de terrain, à travers ce projet ont interpellé les associations afin de créer cette cohésion pour appeler à l’optimisation des travaux de recherche comme un réel besoin. De nombreuses associations étaient présentes dont la notre Au pays de Léonie pour les aider à aller plus loin et à lever des fonds rapidement afin de financer des postes d’ingénieurs, des plateformes utiles pour mieux communiquer entre eux. Un appel concret de la part de nos savants et pour lequel les missions de notre associations répondaient parfaitement bien. 

Le défi a été levé en 4 mois de préparation, nul doute que les 12 prochains mois  laissent entrevoir de belles perspectives pour une deuxième édition.  

Si nous restons très positif quant à l’impact de cette manifestation et son intérêt. Il reste encore beaucoup de choses à faire pour continuer à améliorer les parcours de soins de nos enfants et l’accompagnement des familles ou encore le financement de la recherche qu’elle soit épidémiologique, fondamentale, clinique, ou encore technologique. Nous partons d’un constat assez pauvre ou jusqu’à la fin de l’année dernière la recherche sur les cancers de l’enfant n’atteignaient que timidement les 3.5 % des fonds engagés contre le cancer par l’Etat. Nous savons qu’il faudra aussi améliorer le montant des aides sociales pour les familles confrontées à la maladie, continuer à former et informer nos médecins et psychologues sur le terrain pour l’accompagnement des mêmes familles, pousser les industriels du médicaments à travailler davantage sur la pédiatrie, encourager les innovations et les techniques nouvelles, former et financer davantage de chercheurs en pédiatrie.  

Nous gardons donc le cap avec notre association en région. Nous continuerons à mobiliser, à dialoguer avec l’appui de nos décideurs, des personnes de terrain, des associations pour aller toujours plus loin et espérer qu’un jour les enfants de demain soient plus et mieux soignés. Nous le ferons et gagnerons tous ensemble. 

Merci à vous tous. Vous êtes trop nombreux pour être tous cités mais vous vous reconnaîtrez pour avoir participé de près ou de loin à cette belle aventure de une nuit pour 2500 voix dans le Vaucluse qui a soudé des liens forts pour continuer ce long combat contre une maladie qui abîme nos enfants.Un merci tout particulier aux bénévoles de l’association Au pays de Léonie, aux artistes et aux généreux donateurs. 

Photographies Agathe Savary

Cet article a 1 commentaire

  1. J’ai assisté au concert comme spectatrice. Les artistes étaient de très grande qualité, et les styles très éclectiques. J’ai trouvé l’ambiance sereine, sympathique et réconfortante. J’ai apprécié l’intervention du jeune chercheur croate. Merci à toute l’équipe, en particulier à M. Savary pour l’organisation de cette manifestation. Mireille

Laisser un commentaire

Au pays de Léonie

Des parents en lutte contre les cancers pédiatriques.
Fermer le menu
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien
%d blogueurs aiment cette page :